Publié par : odelafaire | 4 février 2015

La super-interco de 800 000 habitants ne verra pas le jour

Intercommunalite 2

Les élus ont gagné. Ce 22 janvier, l’État a abandonné son projet de créer une super interco à cheval sur les Yvelines et l’Essonne au profit de trois agglos.

L’amendement proposé par les élus yvelinois et essonniens visant à repousser le projet du Préfet de Région qui prévoyait la création d’une intercommunalité de 800 000 habitants a été adopté, par la commission régionale de coopération intercommunale (CRCI).
Le projet prévoyait la fusion en une seule entité des agglomérations Versailles Grand Parc, Europe Essonne, CASQY, et Plateau de Saclay.

Le schéma finalement retenu, qui avait été proposé par les élus, consiste à dessiner les contours de trois établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) :
• L’extension de la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc à la commune de Vélizy-Villacoublay formant un ensemble d’environ 270 000 habitants ;
• La fusion de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines avec la communauté de communes de l’Ouest parisien et son extension aux communes de Coignières et de Maurepas, formant un ensemble d’environ 230 000 habitants ;
• Un EPCI essonnien formant un ensemble d’environ 280 000 habitants.

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :