Publié par : odelafaire | 21 octobre 2016

Le gouvernement écrase les départements 

Chers amis, 

Vous avez été nombreux à vouloir des explications sur l’augmentation importante du taux de taxation départemental. Vous trouverez quelques indications chiffrées vous expliquant les raisons qui nous ont amenées à prendre une telle mesure.
Jusqu’en 2015, les mérites de notre bonne gestion étaient constamment loués dans les médias : faible taux d’imposition, frais de fonctionnement les plus bas au plan national, endettement minimal. 

Si en l’espace d’une année, nous sommes passés d’un extrême à l’autre, c’est bien parce qu’un événement extérieur est venu contrarier ces brillants résultats.
En l’occurrence, le gouvernement socialiste a voulu nous punir parce que nous demandions trop peu aux Yvelinois et pour nous obliger à recourir au levier fiscal, il a réduit de 90 % (130M€) la dotation de fonctionnement qu’il nous accordait en vertu des compétences transférées au fil de la décentralisation. Vous en trouverez la preuve dans la copie du courrier du ministre de l’aménagement du territoire.

Pourquoi une telle hausse ? Malgré nos 26 M€ d’économies déjà réalisées, nos marges de manœuvre sont faibles, nos dépenses sont pour la plupart obligatoires et surtout avec de fortes progressions (RSA, APA, APH, collèges… c’est + 38 M€). Enfin, c’est 26 M€ supplémentaires de péréquation aux profits des départements les moins biens gérés.
Couper les ressources tout en maintenant l’obligation de dépenses, voilà l’équation à laquelle nous avons dû, brutalement, faire face. Il nous a donc fallu, dans l’urgence, trouver 200 millions d’euros pour assurer le financement de nos obligations légales et maintenir nos investissements. Un tiers de cette somme sera couverte par de nouvelles économies et les deux tiers par un alignement de notre fiscalité sur la fourchette basse des départements d’Ile de France.

Nous avons donc fait un choix responsable et décidé de donner un avenir au territoire des Yvelines en poursuivant une politique d’investissement dans ses routes, son réseau ferré, ses collèges et l’accès au haut débit pour tous. Un programme pour lequel les électeurs ont massivement voté en mars 2015.

Alors effectivement, si les yvelinois, n’étaient pas trop ponctionnés jusqu’à présent, tout en bénéficiant de réelles qualités de services, nous ne nous réjouissons pas d’une telle hausse qui nous fait passer du 4ème taux de taxe foncière au 8ème. Nous restons malgré tout, bien en deçà de la moyenne nationale et des autres départements d’Ile de France. 

Contrairement à une idée reçue, les femmes et les hommes politiques n’aiment pas augmenter l’impôt, ne tombons pas dans le panneau dans lequel le gouvernement voudrait nous amener, à faire croire que ce sont des élus de droite et les collectivités qui augmentent les impôts. Pour cette raison, je me suis engagé, dès que l’État allègera la pression sur les finances départementales, à proposer à mes collègues conseillers départementaux d’abaisser le taux de prélèvement sur la taxe foncière.

En espérant avoir répondu à vos interrogations.

Bien sincèrement 

Olivier de LA FAIRE

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :