Publié par : odelafaire | 23 novembre 2016

C’est la victoire d’un candidat qui a osé affirmer les valeurs de la droite 

Après cette belle mobilisation, l’heure est au rassemblement pour faire gagner nos convictions. 

Hier soir, nous avons assisté à la victoire des idées et du réalisme contre celles des sondages et des pronostics. 

 

C’est la victoire d’un candidat qui à osé affirmer les valeurs de la droite. L’alternance est en marche. Les sympathisants de la droite et du centre prouvent qu’il y avait une réelle volonté de soutenir un homme intègre, loyal, avec l’ambition d’agir.

 

Le programme de François Fillon est le seul qui propose une réelle rupture, des réformes claires. Nous ne pouvons plus nous contenter des demi-mesures. Nous avons la preuve aujourd’hui, qu’à force d’être trop timorés, nous laissons la France sombrer dans le chaos. Tergiverser n’est plus la solution. François Fillon avait le bon diagnostic, il faut cesser de se cacher la vérité. Les versaillais ont largement montré leur volonté d’agir en plaçant François Fillon en tète, et ce avec un score de plus du double qu’Alain Juppé malgré ses soutiens de poids.

 

Depuis de nombreuses semaines, je sentais sur le terrain cette volonté de changement. Les clivages traditionnels sont en train de changer. Sur les marchés, pendant les réunions publiques nous avons bien vu que les français souhaitaient faire le choix des convictions. Lors des trois débats télévisés, François Fillon a été le seul à s’adresser directement aux français. Mon choix pour François Fillon n’est donc pas le fruit du hasard. Il est le résultat de mon engagement de terrain.

 

Cette forte mobilisation de 4 millions de français lors de cette primaire prouve enfin le désaccord des Français contre la politique désastreuse de la gauche et de François Hollande. L’alternance doit se faire et elle se fera.

 

Ce résultat est aussi celui de l’espoir. L’espoir de millions de personnes qui subissent de plein fouet les conséquences de l’improvisation d’une gauche dépassée. Le matraquage des classes moyennes, la perte des repères sociétaux.

 

Cette primaire n’est qu’une première étape dans la longue marche vers L’Elysée. Dès aujourd’hui je retourne sur le terrain pour le soutenir. Il nous reste une semaine pour confirmer cette belle dynamique. Il nous reste une semaine pour faire gagner notre famille politique et ainsi les valeurs de la droite et du centre à la prochaine présidentielle. Il nous reste une semaine pour porter la candidature d’un futur Président honnête, compétent, déterminé, avec un projet ambitieux.

 

La mobilisation doit être totale. François Fillon avait promis de « casser la baraque », il est en passe de gagner son pari.

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :