Publié par : odelafaire | 27 janvier 2017

Question au Préfet des Yvelines de la part d’Olivier de La Faire

Question au Préfet des Yvelines de la part d’Olivier de La Faire sur les infrastructures de transport et immobilières, pour les JO 2024 à Paris ?

Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du Conseil départemental m’a chargé de me préoccuper de la relation entre le Département et le GIP de la Candidature des Jeux olympiques de Paris 2024. Aussi je souhaite évoquer avec vous deux questions :

La première porte sur le financement des équipements nécessaires à la tenue des JO à Paris en 2024. Notre Président a signé deux lettres de garantie portant, l’une sur les transports, l’autre sur le site de la colline d’Elancourt, qui accueillera l’épreuve de VTT. Notre collectivité s’est donc engagée sur la réalisation de ces équipements, qui laisseront un héritage fort après les Jeux. Pouvez-vous ici confirmer les engagements financiers de l’Etat sur le territoire des Yvelines dans le cadre des JO Paris 2024, sur les parties « transports » (ligne 18, TGO, EOLE en particulier) et « infrastructures » ? En effet, le partenariat entre collectivités et Etat est indispensable, et j’insiste sur le fait qu’un désistement de l’Etat sur l’un de ces dossiers ne pourrait évidemment être compensé par le Département, d’autant moins si l’on ajoute dans l’équation la baisse drastique des dotations de dont notre collectivité est l’une des premières victimes.

Ma seconde question porte sur la gouvernance de la société de livraison des équipements olympiques (SOLIDEO). Jusqu’alors, Monsieur le Préfet de région, mandaté sur la partie financière par le Premier Ministre, a mené le jeu sur les clés de répartition des différents projets. Notre territoire accueillera évidemment avec enthousiasme les 4 épreuves des JO qui lui sont dévolues et a d’ores et déjà fait preuve de son engagement à travers ses garanties financières. Aussi, et puisque nous, élus, sommes fortement mobilisés autour de ce projet, je souhaiterais savoir si l’Etat soutiendra une gouvernance réellement collégiale de la SOLIDEO avec les différentes collectivités parties prenantes, ce qui n’est actuellement pas le cas au sein du GIP ?

De manière globale, c’est bien sur l’ensemble des chantiers développés pour Paris 2024, notamment routiers, que l’Etat doit s’engager à nos côtés pour que cette compétition, si nous sommes désignés en septembre 2017, soit un réel succès et fasse rayonner notre territoire.
Je vous remercie.

Réponse 

Le préfet a confirmé l’engagement de l’Etat sur les financements des infrastructures et dans l’accélération des grands projets de transport notamment la ligne 18. 
Le département des Yvelines sera bien partie prenante dans la gouvernance de la société de livraison des équipements olympiques (SOLIDEO).

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :