Le Conseil Départemental des Yvelines

Les Missions du conseil départemental 

Par son action, il est à vos coté à tous les âges de la vie
Le Conseil Général consacre près de 500 M€ à l’action sociale, soit 42 % de son budget :

  • Protection de l’enfant à naître et de la jeune maman, accueil de l’enfant dans la famille (8 600 assistantes maternelles agréées, 345 crèches et structures d’accueil, 59 000 enfants de moins de 3 ans).
  • Aide aux familles en difficultés : soutien éducatif, aide éducative (2 000 familles), médiation familiale, prévention des ruptures scolaires, aides financières (9 000 bénéficiaires), protection de l’enfance et placement (2 200 enfants).
  • Solidarité envers les personnes en situation de détresse matérielle (20 000 bénéficiaires du RSA) accompagnement et soutien individualisé à l’insertion.
  • Accompagnement des aînés, afin que ceux-ci puissent continuer à vivre chez eux : plus de 12 000 bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie.
  • Soutien au handicap : 1 420 bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap et 1 965 bénéficiaires de l’Allocation Compensatrice pour Tierce Personne.

 Il améliore votre qualité de vie
Conscient des enjeux de la mobilité, le Conseil Départemental assure l’entretien et la modernisation de plus de 1500 km de routes départementales mais est également en pointe dans le développement des modes alternatifs de transport (200 km déjà réalisés). Il participe au financement des transports en commun.

Un des atouts des Yvelines étant son patrimoine naturel, il créée des coulées vertes, entretient et valorise les forêts et parcs départementaux. Riche de son patrimoine culturel et artistique, le Conseil Général s’occupe de 58 musées, assure la valorisation de près de 500 monuments historiques et la promotion de plusieurs festivals musicaux.

Il investit durablement pour votre avenir
Soucieux de participer à la « compétition de la connaissance », le Conseil Général construit et entretient les collèges du département (115 collèges) et y développe les techniques de l’information et des communications.

C’est également un acteur important de l’Université des Yvelines dont le siège est à Versailles (16 000 étudiants, plus de 160 formations).

 Il est créateur de richesse
Le Conseil Départemental consacre près de 60 M€ pour aider les entreprises innovantes, pour l’équipement numérique des PME et des agriculteurs afin de développer son potentiel économique. Enfin, tourné vers le futur proche, le Conseil Général est très impliqué dans les projets du « Grand Paris » et de Roland Garros à Versailles.

 En résumé : Le Conseiller Départemental accompagne ses concitoyens tout au long de leur vie et veille au devenir de leur qualité de vie sur le département, il est aussi le maillon indispensable à l’action politique locale.

 Visitez le site du Conseil Général ici

 Le conseil Départemental des Yvelines en chiffres

Le Canton de Versailles 1 est situé sur le département des Yvelines, créé en 1968. C’est le plus étendu des départements issus du démembrement de l’ancienne Seine-et-Oise et le huitième département français par la population (premier dans la grande couronne parisienne). L’Insee et La Poste lui attribuent le code 78 repris de l’ancienne Seine-et-Oise.

Les Yvelines ont une superficie de 2.284 km² et comptent 1 433 447 habitants. On y dénombre 262 communes (141 rurales et 121 urbaines), réparties dans 39 cantons (un conseiller général par canton) et 12 circonscriptions.

Le Conseil Général est présidé par Alain Schmitz (UMP).

Le Conseil Général des Yvelines est constitué de 39 Conseillers Généraux élus, représentant :
1 433 447 habitants (nouvelles populations légales issues du recensement réalisé de 2007 à 2011)
2.284 km²
262 communes
39 cantons
4 arrondissements
19 villes de plus de 20.000 habitants
Son rôle est essentiellement économique, social et culturel.

Le budget primitif du Conseil Général des Yvelines pour 2012, est fixé à 1.248 millions d’euros

Personnes âgées, personnes handicapées                              259,4 M€
Enfance et famille                                                                              121,9 M€
Enseignement                                                                                     105,3 M€
Equipement des communes                                                         101,0 M€
Insertion                                                                                                 95,9 M€
Transports                                                                                             83,1 M€
Gendarmerie, pompiers                                                                   79,9 M€
Routes                                                                                                     74,7 M€
Développement économique (dont haut débit 8,2)            32,0 M€
Culture, jeunesse, sports et loisirs                                              29,0 M€
Aménagement et environnement (dont logement 17,2)   27,4 M€
Santé et prévention                                                                           16,7 M€

En ce qui concerne les données budgétaires de 2011, il est caractérisé par une maîtrise des dépenses de fonctionnement et un fort soutien à l’investissement. 45 % du budget de fonctionnement est consacré à la mission « solidarité à l’égard des Yvelinois les plus fragiles » et 137 M€ d’investissements ont été réalisés pour faciliter les déplacements dans les Yvelines.

Le budget primitif pour 2012 est fixé à 1.248 millions d’euros. En augmentation de 3,7 % par rapport à 2011, il se répartit entre 30 % d’investissement et 70 % de fonctionnement. C’est le deuxième budget le plus important après celui des Hauts-de-Seine.

Budget 2012 = 612  € /ha en fonctionnement (moyenne IdF 2001=858 €/ha)
153 €/ha en investissement (moyenne IdF 2011 = 128 € /ha)

Les principales recettes du Conseil Général proviennent de la fiscalité directe, de la fiscalité indirecte et de la dotation de l’Etat.
Dans les principaux produits de la fiscalité directe, on trouve la taxe foncière TFPB et la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises CVAE.

En fiscalité indirecte, ce sont les droits de mutation, mais ils sont volatils, la taxe sur les conventions d’assurance TSCA et la taxe sur les produits pétroliers TIPP.

Les dotations de l’Etat pour les exercices de 2010 à 2014 sont fixées par la Loi de Programmation pour les Finances Publiques.

Le budget complet est consultable en ligne sur http://www.yvelines.fr/wp-content/uploads/2011/DP-budget-2012.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :